AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 I want to see your lovely smile • Maestro [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
coeur souillé de noirceur
avatar
coeur souillé de noirceur


Masculin

MESSAGES ▲ : 9
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 29/12/2014
AVATAR ▲ : Sekomumasada-sensei de Yume Nikki
DIT ▲ : Le pianiste extraverti
ANECDOTE ▲ : Extravagant
FICHE RS ▲ : Et pourtant elle tourne !

MessageSujet: I want to see your lovely smile • Maestro [terminé]
Sam 3 Jan - 18:32



Maestro
Hé, hé, souris. Tu me montres ton sourire ?





 APPELLATION ♦ Maestro

 ANCIENNE IDENTITE ♦ Jack Avery

 SURNOM ♦ Le pianiste extraverti

 ÂGE PHYSIQUE ♦ 25 ans

 NATIONALITE ♦ Anglaise

 METIER ♦ Professeur de musique particulier

 LIEU DE RESIDENCE ♦ Libra

 GROUPE ♦ Damné

 TRIBUT ♦ La parole.
Vous l'avez sûrement remarqué, Maestro n'a plus de bouche. Il n'a plus les mots. C'est un handicap lourd pour lui, mais il se débrouille très bien. Il communique avec les gens par écrit, il a toujours un bloc notes sur lui et un stylo.





feat : Sekomumasada-sensei de Yume Nikki









~Psychologie ♫


« humanity is a curious thing, we're so similar but so different at the same time »


Maestro est un homme effacé.
Il aurait tant voulu être entouré de monde, au moins une fois dans sa vie. Mais est-ce que quelqu'un voudrait seulement de lui ? Alors qu'il est assis, isolé au milieu de cette pièce, il se questionne encore.
Toutes ces années de vie, et de mort à présent, n'auront elles servies qu'a le rendre plus seul encore ?
Il n'a pas envie de pleurer. Les larmes ne sont jamais sorties. Enfin presque.
Dans ce milieu, dans ce monde où l'on doit cacher ses sentiments pour paraître insensible, il les a toujours ravalées. Ça ne fait rien.
Il saisit un petit miroir entre ses mains tremblantes, et commence à y contempler son étrange apparence.
Maestro n'a pas toujours été comme ça. Il ne veut pas le croire.
Mais ce physique si particulier, n'est-il pas un résumé de sa vie antérieure ?
Du noir, et du blanc. Maestro a toujours pensé que la solitude n'avait pas de couleur.
Pourtant, une apparence si noble, si sûre de lui.
Une peau blafarde. Combien de fois était-il sorti de chez lui ?
Cette bouche, inexistence à présent, semble refléter ce qu'il a toujours été en quelques sortes.
Muet.
Ces yeux, ce regard fou, ces pupilles tordues. Sont-elles là parce qu'il n'a jamais su percevoir à quel point il était triste ? Ou bien, simplement à cause de cette maladie..
Cette maladie qui l'a conduit à sa perte, il ne veut plus jamais y penser.
En fait, il ne veut plus jamais penser à cette vie. Elle est derrière à présent.
Il voudrait tout jeter par les fenêtres. Il voudrait s'en aller. Tout ces mauvais souvenirs, toutes ses peurs ainsi qu'une partie de lui-même. Il aimerait que tout ceci disparaisse. Comme si rien de cela n'avait existé auparavant.
A qui faudrait-il en vouloir ?
Il n'en sait rien.
Mais aujourd'hui, alors même que ses yeux regardent par la fenêtre, alors même qu'il observe l'immensité de Libra, un sentiment de joie l'envahi.
Tout ce qu'il n'a jamais pu être dans sa vie, aura-t-il la chance de le devenir dans sa mort ?
Un homme joyeux, libre. Quelqu'un qui a le droit de pleurer. Quelqu'un qui a le droit de crier.
Il se demande si il arrivera à devenir le vrai "lui". Si il arrivera à effacer tout ces "mensonges".
A repartir de zéro.
Plus de paraître, plus de faux sourires, plus de tout cela. Maestro regarda le ciel de ses yeux suppliants.
Parce qu'aujourd'hui, il est quelqu'un de nouveau. C'est lui qui l'a décidé. Il pourra enfin être tout ce qu'il a toujours voulu être : un homme bon, et libre.
Ainsi, alors qu'une larme coula sur sa joue, Maestro dit au revoir à cette personne qui était anciennement lui, pour peut-être se tourner vers des jours plus reposants.
Il effaça cette larme de sa main. Il voulu sourire.
Puis un bruit vint rompre le silence de mort. Une personne venait de rentrer dans la salle. Sans attendre, Maestro se dirigea vers elle et l'invita à s'asseoir à ses côtés, au piano. Maintenant, il allait pouvoir enseigner aux autres sa passion.

~Physique ♫


« you have to look pretty in order to survive in this harsh world »


Ses mains blanches frôlent les touches du piano. Seul dans cette grande pièce illuminée, on n'entend que lui à bien des mètres.
Son corps fin tremble et semble prit de spasmes alors qu'il martèle avec pourtant tant de douceur cet instrument.
Ses longues jambes, ses bras élégants, tous bougent en rythme au son de cette musique violente, et qui transporte tant d'émotions à la fois.
Ses cheveux d'un noir profond ne semblent pas le déranger alors même qu'ils cachent ses yeux. Il semble emballé, en parfaite harmonie avec toutes ces notes, presque en trans.
Pourtant, il s'arrête.
L'homme semble prendre une grande inspiration, pendant que, de ses doigts de pianiste, il essuie les quelques gouttelettes de sueur sur son front. Il ouvre les yeux. Sa silhouette s’élève alors qu'il semble caresser le piano de ses mains. En réalité, il ferme seulement le clavier.
Et dans le silence pesant, il se retourne. Un homme grand, habillé tout de noir et de blanc.
Sa main passe dans ses cheveux, il les recoiffe, les remet en arrière. Puis il regarde sa montre. Les heures, le temps passe si vite quand il joue du piano. Ses yeux tordus, ses pupilles folles semblent chercher quelque chose, peut-être une présence, une personne. Il laisse tomber.
Si il avait une bouche, il serait sûrement en train de sourire, qui sait. Mais il sait que c'est terminé, et qu'elle ne reviendra pas. Cet handicap pèsera toujours sur son âme, et ce depuis qu'il est arrivé ici. Mais peu importe.
Alors qu'il traverse la pièce, ses pas résonnent. Et sa silhouette svelte disparait derrière la porte.


~Storyline ♫


« You told me so many things... Yet, you have no idea.
That the words you said
Killed me on the inside...
And now, look what you turned me into. »


Mon nom, c'est Jack. Jack Avery, pour être précis.
J'avais 25 ans quand je suis mort. Je ne me souviens plus exactement, je ne sais plus combien de temps à passé. Je sais seulement que j'ai cessé de compter les années.
Il me semble que c'était il y a longtemps, puisque personne n'avait su mettre un nom sur ma maladie.
Mais pourquoi commencer une histoire par la fin quand on peut la commencer par le début ?

Je suis né un 15 Mars, et ma maman disait que j'étais la plus belle chose qui lui soit jamais arrivée.

________


Un enfant assis devant le piano de sa mère. Cinq ans, peut-être six. La femme semble occupée à autre chose.
En réalité, elle ne fait que parler avec ses amies, des ragots, des commérages, tout dans cette grande maison, cette demeure, ce manoir. Ces gens riches, Jack en fait partie.
Il ne fait qu'effleurer les touches de l'instrument. Elles lui paraissent si douces, si blanches. Elles lui paraissent si proches, et pourtant sa mère ne cesse de lui crier de ne pas les toucher.
Aujourd'hui, il peut enfin les atteindre, ces petits bouts de bois qui le fascinent tant.
Et il se mit à jouer. Il avait déjà vu sa mère appuyer dessus. Il savait comment faire. C'était la première fois qu'il y était confronté, mais pourtant, ce fut naturel. Comme si il était né pour ça. Pour ce piano. Pour le piano.
Alors il joua, il joua et sa mère se calma. Elle cessa de crier, de rouspéter, de répéter ces phrases. Elle et ses amies observèrent le jeune garçon. Sa musique semblait tout absorber autour de lui, même les consciences. Cinq ans, peut-être six.

________


Un enfant seul dans sa chambre. Il ne sourit pas, ne pleure pas, ne ris pas. Quel âge a-t-il ?
Treize ans. Seulement treize années. Il est si jeune, et pourtant déjà si vieux. Si vieux dans son esprit. Si froid.
Son regard est si endurcit.
Dans ce monde en or, dans lequel il vit.. Son enfance, sur un plateau d'argent. De beaux décors autour de lui.
Pourquoi semble t-il si triste, alors que tout semble fait pour lui ?
Dans quelques minutes, il sait que son professeur viendra le chercher. C'est sa mère qui l'a engagé. Elle-même joue du piano, et depuis la découverte de talent de son fils, elle fera tout pour faire de lui un virtuose.

________


Des cris. Des hurlements. Pas terreur, pas de peur, ou peut-être dans le regard de Jack. Sa mère semble dans tout ses états. Pour elle, son fils n'est rien, c'est ce qu'elle dit. Jack la regarde, alors qu'elle le qualifie de bon à rien, sans rien dire, les yeux dans le vide.
Il ne l'écoute pas réellement, il connait, il sait ce qu'elle va dire. Une énième mauvaise note, due au stress et à la pression à suffit à déclencher cette crise. Il est comme isolé, sa conscience semble partie dans un coin de sa tête, dans un coin calme. Mais la femme n'en a pas fini, et elle s'approche du jeune homme, menaçante.

- « Tu écoutes ce que je te dis ?!»

Jack releva la tête, ahuri, et prit de terreur : il n'avait rien écouté. Sa mère planta ses yeux dans les siens, semblant attendre une réponse.

- « Mais, Mère... »

La claque partit, violente, et sèche. Le garçon posa sa main sur sa joue rouge et brulante, semblant à peine réaliser.. Il fixa sa mère comme si elle venait tout droit d'une autre planète.
La silhouette s'en alla, elle quitta la pièce avec fracas. Jack était seul. Au milieu de la pièce, il s'assied.

________


Un homme beau et grand. Habillé d'un costume des plus chic, chaque femme se retourne sur son chemin. Il joue pour les grandes salles, c'est un musicien connu. La foule l'adore, l'adule, et sa mère le regarde en coulisse, d'un air fier, mais intransigeant. Combien de fois lui a-t-elle crié dessus pour qu'il en arrive là ?
Des claques, des punitions pleuvaient à la maison, le calme ne revenait que pour très peu de temps. L'homme enchaînait répétitions sur répétitions. Est-ce qu'il aime le piano ? Oui. Comme ça ? Non.
Jack aurait voulu, il aurait tant voulu jouer du piano pour lui, et non pour sa mère. Mais c'est trop tard. Il doit le respect à sa mère, et ne pas lui faire honte.
Lui qui est un jeune homme si expansif, si plein de joie et d'émotions, il n'a pas le droit de les laisser s'exprimer. Jack doit se taire. Il doit être dur. Il faut qu'il survive à ce monde de paraître. Est-ce qu'un jour il sera libre ? Il en a de moins en moins l'impression, surtout depuis ces dernières semaines.
Sous la scène, de grandes personnes l'écoutent jouer. Il trouvent cela merveilleux. Les femmes sont élégantes, et de bonnes familles.
Il joue pour la centième fois la même mélodie dont il se lasse à présent. Il n'en peut plus. Jack est fatigué.

________


Ses doigts tremblants enfoncent maladroitement les touches du piano. Une musique distordue et disgracieuse en sort. C'est Jack qui joue. Il ne cesse de jouer. Il ne veut pas le croire. Il ne peut pas croire qu'il n'arrive plus à voir ces morceaux de bois blancs qui le rendaient si heureux. Si eux disparaissent, que lui restera t-il ?
Sa maman pour le rabaisser. Pourquoi fait-elle tout ça, hein ? Pourquoi ne peut-elle pas être une bonne mère, un mère aimante ? Jack la déteste, il la déteste tellement, mais ne peut rien y faire. Depuis le début, il à été détruit par ses mots, il est devenu un masque, un masque souriant, alors que derrière, il voulait mourir. Ou vivre pour le piano.
Il est encore temps de stopper tout ça, elle pourrait le serrer dans ses bras. Sa mère. Mais elle reste dans la pièce d'à coté, écoutant le médecin qui dit qu'il n'y a plus rien à sauver. Elle peste contre son fils. C'est de sa faute si il ne voit plus rien. Il n'a pas su prendre soin de sa santé. Il a tout gâché.

Des larmes tombèrent sur les touches si blanches, venant les salir. Le visage de Jack était crispé de douleur. Il gémissait. Comme si il agonisait. Pourquoi est-ce qu'il ne peut même plus voir ses mains ? Quelle est cette maladie qui obscurcie sa vue ? Il donna un coup sur le piano en criant, et sa mère claqua la porte.

Seul dans la pièce, il se dirigea à tâtons vers la fenêtre. Il observa dehors. Seule une forte lumière, éblouissante lui parvenait. Il tendit la main vers elle. Oh, elle était belle. Si belle, qu'elle semblait le narguer, et se moquer de lui et de son désespoir. Il voulu l'atteindre. Alors, il sauta.

Il avait l'impression de voler. Il pouvait ignorer les cris de sa mère, les derniers cris de sa mère, les derniers.

________


Maestro ne se pose plus de questions. Il est arrivé à Libra sous une apparence étrange, mais il accepte. Il accepte même d'être devenu muet. Sa vue lui est revenue, et à Libra, il y a des pianos. Serait-ce le paradis ?
Il s'est fait une promesse. La promesse de ne plus jamais cacher son vrai visage, de jeter ce masque. De jouer sa passion comme il l'entend.

Maintenant, il peut vivre.



~Anecdote ♫


« we need to discover what is hiding behind that soul »


Détendez-vous, Jack. Ne soyez pas si morne. Vous vous gâchez.
Les hommes de votre génération manquent d'émotions, ils sont froids. C'est un affront envers la nature.
Des musiciens médiocres vous verrons et se sentirons eux-même flétris dans votre ombre. Ne vous rabaissez pas à les consoler.
Ne cherchez pas d'amis ici, vous n'en trouverez pas. Aucune de ces personnes n'est capable de vous comprendre. Elles ne le seront jamais.
Si vous avez de la chance, un jour, vous rencontrerez un jeune musicien ayant un peu de considération pour quoi que ce soit en dehors de sa passion, et vous lui transmettrez tout votre savoir, comme je l'ai fait avec vous.
En attendant, lisez un bon livre.
Vous avez de la grandeur en vous, Jack. Ne me décevez pas.

You shouldn't have done that...



PSEUDO - On m'appelle BEN DROWNED.
Non sérieux, on m'appelle Red.


  SEXE - Énorme (bon ok je suis un garçon)

  AGE - J'ai faim. Mais j'ai pas envie de donner mon anniv. J'ai 17 ans, je peux avoir un muffin quand même ?

  BLABLA PERSONNEL - J'aime beaucoup les mangas. Et les creepypastas. Et la musique. Et le Rp. Et ce forum. Et dessiner. Et les lasagnes. Et mes amis. Et Crescent. Et les nougats. Et les chats. Et les gros chiens. Et les vacances. Et chanter. Et le métal. Le style de musique hein. Et j'ai plus d'idées.

  COMMENT AVEZ-VOUS TROUVER BLINDFOLDED -
[2014/12/29 20:47:38] Crescent: HEY
[2014/12/29 20:47:38] Crescent: http://blindfolded.forumactif.com
[2014/12/29 20:47:40] Crescent: TU T'INSCRIS.
[2014/12/29 20:49:02] Red: wut
[2014/12/29 20:49:18] Crescent: C'est un ordre '_'
[2014/12/29 20:49:37] Red: m-mais


  QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM - C'est très boow j'aurais juré que c'était la même personne qui aurait designé Dei Cataclysm (rip) mais apparemment ce n'est pas le cas.
Je recherchais ce type de contexte depuis pas mal de temps. ♫♥


  DES RECLAMATIONS OU RECOMMENDATIONS ? - Nope

  LE MOT DE LA FIN - C'est un gars, il rentre dans un bar, il dit "C'est moi!".

Mais en fait c'était pas lui.


Rigolez svp.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coeur souillé de noirceur
avatar
coeur souillé de noirceur


Féminin

MESSAGES ▲ : 534
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 16/05/2014
AVATAR ▲ : tyki mikk
DIT ▲ : luccio, ébénito
FICHE RS ▲ : due; tre

MessageSujet: Re: I want to see your lovely smile • Maestro [terminé]
Dim 4 Jan - 13:58

image de bienvenue
BIENVENUE SUR LIBRA ••

Ca y est, te voilà validé et prêt à parcourir les grandes plaines de Libra. Tu as désormais accès à l'ensemble du forum et est libre de rp avec le reste des âmes !

N'oublie cependant pas d'aller jeter un coup d'oeil aux bottins pour faire recenser ton personnage notamment.

Et surtout, amuse-toi bien et puisse ton voyage durer ! ♥


Voilà un personnage qui ferait un superbe duo avec Mithril ! Deux artistes, l'un muet l'autre incapable d'écrire ! :) C'est marrant pour Dei, la première fois que Saha m'a donné l'adresse du forum j'ai pensé la même chose, mais en fait non pas du tout, c'est juste le hasard, en plus Trush et Saha s'entendent vraiment bien :) J'ai beaucoup aimé ta manière d'écrire l'histoire de Maestro, très efficace les petits paragraphes, ça ce lit tout seul et ça fait une forte impression. Ce serait un très grand plaisir de te croiser en rp ! (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://celska.deviantart.com/
 

I want to see your lovely smile • Maestro [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: Identification :: Première Encre :: Arrivée à Libra-
Bouton UpBouton Down