AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 M O N O C H R O M A T I C ─ nerv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
coeur souillé de noirceur
avatar
coeur souillé de noirceur


Féminin

MESSAGES ▲ : 221
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 29/12/2014
AVATAR ▲ : uta ─ tokyo ghoul
DIT ▲ : ink
ANECDOTE ▲ : a peur du noir
FICHE RS ▲ : shades & ink

MessageSujet: M O N O C H R O M A T I C ─ nerv
Lun 29 Déc - 15:19

nerv
then i'm back a g a i n s t the w a l l
Informations Générales
APPELLATION - Nerv ; comme pour te rappeler de te contrôler, tant que tu le peux encore

ANCIENNE IDENTITE - Ash Walsh ; avec ces sons trop durs et trop secs qui t'arracheraient un sourire

SURNOM - Ink ; en résonance à ce qu'il reste de toi.

ÂGE PHYSIQUE - 26 ans ; douce jeunesse dépassée.

NATIONALITE - anglaise ; et tu aurais ri de ne pas t'être dit international.

METIER - tatoueur ; comme une évidence dans ton oreille.

LIEU DE RESIDENCE - Libra ; la ville t'a toujours inspiré.

GROUPE - damné ; pour payer de tes erreurs passées.

TRIBUT - couleurs ; elles sont parties, d'un coup. Tu les voyais qui doucement s'effaçaient, nuage grisonnant qui grossi grossi grossi ; et puis tu as regardé un dernier instant les yeux cachés de Thémis pour tenter d'avoir un souvenir sur lequel t'accrocher mais Nerv, Nerv, tu ne sais déjà plus vraiment à quoi ça ressemble, les couleurs. Elles se sont en allées contre ton gré, et tu ne pouvais rien y faire. C'était peut-être ça qui t'a le plus tué.


Description Physique
« you have to look pretty in order to survive in this harsh world »
─ 1m87, 75kg
─ a le corps remplit de tatouage en tout genre
─ a également de nombreux percings
─ musclé, imposant
─ a des yeux noirs à iris rouge, signe de son tribu
─ a des cheveux noir corbeau mi-long, rasés sur un côté de sa tête
─ porte de nombreuses bagues et bracelets
─ s'habille avec des tissus unis, généralement un top tank trop grand et un slim noir -enfin, du moins assez foncé pour paraître noir-, ses dr martens aux pieds comme une partie intégrante de son anatomie
─ a une odeur de bois brûlé, étrangement
─ a des cils d'une longueur exceptionnelle pour un homme
─ se met parfois du fond de teint pour cacher certains tatouages, en fonction de son humeur du jour
─ se dessine souvent dessus, au henné ou simplement au stylo
─ ne sourit pas tant qu'on ne lui parle pas
─ a un physique peu prompt à faire venir les gens vers lui
─ a toujours des sparadraps dans ses poches, mais encore plus souvent sur les jointures de ses doigts ou ses pommettes, vestiges de combats
ANECDOTE
« we need to discover what is hiding behind that soul »
─ Nerv s'est fait un calendrier avec le nombre de combats autorisés par jour, en le faisant chuter peu à peu. Il sait qu'il est en quelque sorte dépendant de ça, et ne veut pas foutre en l'air sa seconde chance -la balance a penché à gauche, ce n'est pas pour rien. Cependant, cela fait bien longtemps qu'il ne respecte plus ses objectifs ; de toutes manières, il ne peut pas mourir, alors à quoi bon se forcer ?
─ Nerv fait des tableaux avec couleurs, en prenant le premier tube qui lui tombe sous la main. Parfois, ça fait des mélanges parfaits, d'autres fois, ça fait plus mal aux yeux qu'autre chose, mais c'est toujours bien empreint de sa patte.
─ Nerv a peur de se sentir trop bien. Ce n'est pas vraiment une phobie, plutôt une espèce de conséquence de ce besoin irrépressible de douleur.
─ Nerv a peur du noir ; il a peur de perdre complètement la vue. C'est une extension de ce cauchemar, alors il ne supporte pas d'éteindre toutes les lumières, de baisser tous les volets. Il a toujours toujours toujours besoin d'une tache de gris.
description morale
« humanity is a curious thing, we're so similar but so different at the same time »

T'as les poings en sang, Nerv. T'as mal à la mâchoire, Nerv. T'as une clope entre les deux lèvres, Nerv, mais c'est pas la nicotine qui va te faire oublier la douce sensation de ces os qui se remettent brusquement en place en te faisant lâcher un cri de douleur. Ou de plaisir, qui sait.
Mais parfois tu les laisses comme ils sont, ces os, ces peaux lacérées, ces bleus arc-en-ciel. Tu les laisses, tu les laisses et tu sens la résistance dans ton épiderme quand tu contractes tes muscles, le relâchement quand enfin la cicatrice cède, la sensation grisante quand quelques liquides ressortent de ta blessure que ton corps avait sûrement dû classer comme non préoccupante. Masochiste.
Et pourtant, tu es là, juste là, assis à même le sol, avec cette main qui ne tremble plus et cette feuille blanche bientôt rempli des mystères de ton esprit. Tu es là, Nerv, avec ces blessures dont tu ne te préoccupes plus et ton sourire étrange figé sur ton visage, comme s'il n'avait jamais l'intention de partir. Tu es là, Nerv, tellement ouvert, tellement abordable, tellement désarmé, tellement touchant. Et pourtant, pourtant, personne ne sait vraiment ce que tu fais, pourquoi tu le fais ; à vrai dire tu ne le sais pas toi-même. Mais tu es là. Et tu peins, tu dessines, tu chantes parfois, et c'est étonnant comme c'est doux, comme c'est juste oh comme c'est pur, ça semble impossible que ça vienne de toi. Toi, là, ce gars à la gueule déchirée la moitié du temps, que ce soit par lui-même ou par les autres.
Toi, Nerv. T'es violent, Nerv, mais peut-être que tu es encore plus violent avec toi-même qu'avec les autres.
Mais tu n'y peux rien, Nerv, t'as besoin de ces coups dans ta tête et des tiens dans un autre, t'as besoin de ce sentiment incontrôlable, de celui qui réchauffe ta cage thoracique, de celui qui fait battre battre battre ton cœur. L'adrénaline. Tu la savoures, la captures jusqu'à la dernière goutte et, tout ce que tu te souviendra, ce sera ton adversaire à terre à moitié mort. A moins que ce ne soit toi, qui sait. Ca ne t'importe que peu, ce genre de chose, parce que toi, toi Nerv, tout ce que tu veux, c'est te sentir fourmiller, attendre attendre attendre pour encore mieux frapper ; ah Nerv tu sens sa côte qui casse sous tes phalanges ?
T'es un monstre, Nerv, un monstre de puissance et d'agilité, c'en est presque injuste. Comme un chien de combat qu'on a oublié de nourrir pendant des jours, tu t'élances tu t'élances et tu mors tu déchires tu tapes. C'est flou. C'est flou parce que tu ne te contrôles plus, et que ça t'arrive bien trop souvent, mais t'es un type bien, au fond, Nerv, et tu ne réagis que si on te cherche. Ça te permet de te dire que ce n'est qu'à moitié ta faute, s'il finit sa vie sur un lit d'hôpital ou incapable de remarcher comme avant. A vrai dire, toi, tout ce que tu veux, c'est trouver un adversaire qui te fera suffisamment mal. Mal mal mal.
Ah, Nerv, boule de nerfs, impatient comme au premier jour de voir ses bleus fleurir sur ses joues, ah sarcastique Nerv qui jamais n'arrête la dérision, ah sanguin Nerv qui tape bien trop vite bien trop tôt mais qui jamais jamais ne regrette. Ah, et puis toi, aussi, patient Nerv qui passe des heures à peaufiner les moindres détails de sa prochaine oeuvre d'art, sensible Nerv qui comprend tellement de gens, toi Nerv, universel Nerv qui ne se permet pas de juger mais qui sait tout enregistrer pour l'utiliser après. Malin Nerv qui pourtant parfois hésite à utiliser ces secrets ces hontes ces tabous, mais qui est si direct si étrangement attachant si insolent. Toi, qu'on irrite si souvent, une cigarette au coin de la bouche et un sourire narquois quand tu comprends qu'on t'amène ce que tu veux sur un plateau ; toi, Nerv. Comme si tu avais besoin de te vider pour mieux être rempli après coup. Comme si les nuances de gris t'avaient rendu encore plus envieux de douleur qu'avant. Comme si tu avais ce sentiment de ne rien faire comme il faut. Comme si tu ne pouvais plus te faire comprendre, comme une coquille vide.
Mais tu t'adaptes, toujours, et tu t'y fais doucement. Parfois tu t'imagines à quoi peut bien ressembler le vrai monde autour de toi, pas cette mascarade étrange que tu vois et qui t'écoeure de temps en temps. Tu as des souvenirs fugace, des jets de poussières colorées dans l'air, du magenta, du cyan, du jaune ; de l'or de l'argent du vert qui tombent du ciel comme des cadeaux divins. C'était une fête, tu crois, quelque part sur Terre, et tu serres ta mâchoire quand tu te dis que tu ne pourra plus jamais voir ça. Peut-être que tu ferai mieux d'oublier, Nerv.

histoire d'une vie
« l'ombre des lois aux couleurs des rêves »

Tu ne sais pas quand ça a commencé. Ça semblait être toujours comme ça, depuis la nuit des temps. De toutes manières, tes souvenirs se mélangeaient déjà tellement, t'arrivais déjà plus à reconnaître la face de ceux qui étaient dans ton lit quand tu te réveillais le matin. Enfin, disons plutôt à une heure toute à fait aléatoire. Ta vie ne ressemblait à rien, Ash.
T'avais pas de rythme, pas d'heures fixes, tu savais même pas quel jour il était, et parfois tu prenais les feux d'artifices du Nouvel An pour des attaques terroristes. Tu dormais quand t'étais fatigué, tu laissais ton portable éteint pendant des semaines pour découvrir quelques messages affolés auxquels tu ne répondrai de toutes manières pas, t'avais aussi cette manie de manger dans ton lit et de ramener un peu n'importe qui. On venait aussi parfois te chercher, pour que tu marques quelques personnes avec ton encre ton âme, parce que t'étais pas qu'un tatoueur, comme tu disais. T'étais un artiste, s'il vous plaît.
T'étais surtout un putain de toxico. On ne sait pas vraiment comment tu survivais malgré tout, parce que même en faisant partie du gang, tu valais moins que tu ne coûtais. Peut-être qu'à la fin, tu servais juste de bête de foire, de chose à faire peur, parce que ah Ash, tu tapais déjà avant de venir Libra. Ce sont eux qui t'ont appris à utiliser ta force un peu trop dominante, ce sont eux qui t'ont dit comment faire monter l'adrénaline, ce sont eux qui t'ont fait plonger et à la fin, t'es devenu aussi accro à la drogue qu'à la peine.
Mais de toutes manières t'étais trop perché pour réfléchir à ce genre de choses. Tu dormais, tu te piquais, tu tapais, tu bouffais, tu sniffais, tu tapais, tu dessinais, tu fumais, tu tapais, tu baisais, et puis tu dormais. C'était aussi simple que ça ; mais toi, toi, t'étais un peu étrange. Parce que tu voulais d'abord sentir le manque avant de recommencer. Tu voulais sentir tes veines s'ouvrir d'elles-même, bouillir bouillir dans ton corps trop petit, tu voulais que ta tête te fasse hurler, tu voulais trembler tellement trembler que même en peignant tu n'arrivais plus à rien, tu voulais que le diable au fond prenne la main, tu voulais te fracasser contre les murs pour atténuer atténuer penser à autre chose, pour tabasser encore ces gars et pour avoir ce sang qui rugit dans ta tête. Peut-être aussi pour te sentir vivant.
Pour te sentir vivre pour savoir qu'il était bien là ce sang et que ton myocarde continuait sa monotonie ennuyeuse à en mourir ; pour voir aussi toutes ces couleurs qui te niquaient les yeux, ces teintes exacerbées qui rentraient dans ton iris et qui tombaient sur ton cerveau comme une bombe. Ça t'émerveille toujours, Ash. Et un souvenir remonte, pique ton cerveau à moitié pourri, fait un trou dans ton âme - ces cascades de couleurs, des sourires des sourires, et toi toi qui court partout en criant Holi !, jetant à ton tour ta poignée de pigments colorés. T'as toujours réessayer d'encrer cette scène sur toile, mais t'as jamais réussi. T'étais toujours trop défoncé ou trop en manque, pour pallier à ce trou béant qui était bien trop grand.
Et puis un jour, t'as pris une dose de trop.

Et peut-être que maintenant tu comprends mieux ce que c'est que d'être artiste ; mais ne retombes pas dans l'ignorance, Nerv, s'il te plaît. S'il te plaît.

Et derrière l'écran ?
feat UTA 【TOKYO GHOUL】

PSEUDO - Aname, Pompom, Nerv ça m'va aussi (j'ai résisté à l'envie de changer de pseudo pour Maxime-Daniel, parce que quand même :$$$)

SEXE - femelle

AGE - ouais ouais ouais et il est où le muffin, hein ? ewe 16/12, 18 ans c:

BLABLA PERSONNEL - ALORS bonjourrrr je. Je sais pas par quoi commencer /pan/ ça fait quelques temps déjà que je rp, genre 4 ans je crois ?? (quand on aime on compte pas hé èè) et je dois avouer mon faible pour les contextes inventés comme ici c: j'ai aussi une tendance pour les perso maso mais ça c'est dans ma tête SINON talk mythology to me et je t'aimerai pour toujours. la musique c'est la vie aussi. et. j'aime trop de choses en vrai :c
Et je suis fan de lamas. voilà. serge est mon idole. mais chut, c'est un secret.

COMMENT AVEZ-VOUS TROUVER BLINDFOLDED - top-site, dernier forum enregistré c:

QUE PENSEZ-VOUS DU FORUM - COMMENT DIRE. C'est presque aussi parfait que nerv. (je vous hais j'avais promis de ne pas m'inscrire sur un autre forum cries )

DES RECLAMATIONS OU RECOMMANDATIONS ? - je. non ? (sinon recommandations c'est avec un -a et pas un -e je crois ??)

LE MOT DE LA FIN - badum tsss (non mais je vais chercher une blague promis)

codage par sahara sur blindfolded.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://areswrath.tumblr.com
conscience vouée à l'errance
avatar
conscience vouée à l'errance


Féminin

MESSAGES ▲ : 217
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 23/12/2014
AVATAR ▲ : cecil ✘ wtnv (angelboobs t'as tout mon amour usee)
DIT ▲ : l'insatisfait
ANECDOTE ▲ : amateur de sourire d4rk. n'aime pas les kikoo, sauf icare. s'invente une vie à chaque nouvelle rencontre. se retient de glousser à chaque compliment. ne vous aimeras sans doute jamais plus que ses cravates. passe sa vie sous sa tente, ou sur son dromadaire. fuck les repas équilibrés.
FICHE RS ▲ : ✘ come on, get drunk, u know u wanna ✘

MessageSujet: Re: M O N O C H R O M A T I C ─ nerv
Lun 29 Déc - 15:32

nerv' est fabulous
tu es fabulous
(oui je post je devrais pas)
(mais voila j'ai pas pu résister)
(le choix de PP, l'avatar du PP, ta plume + la description morale, je. je t'adule. yup)
(je t'offre mon muffin, pour la peine)
tehee
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
conscience vouée à l'errance
avatar
conscience vouée à l'errance


Féminin

MESSAGES ▲ : 405
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 05/05/2014
AVATAR ▲ : panty ; panty & stocking
DIT ▲ : le canari
ANECDOTE ▲ : elle se garde bien d'avouer qu'elle est une vagabonde, bravo l'honnêteté.
FICHE RS ▲ : i'll worship like a dog at the shrine of your lies

MessageSujet: Re: M O N O C H R O M A T I C ─ nerv
Lun 29 Déc - 15:42

Nerv. Neeeerv. Trop de feels, je argh.
Ce caractère est tellement parfait, je suis ravie que tu te sois intéressée à ce prédéfini. J'te laisse finir ta fiche tranquille allez. 8D
(et recommendations, c'parce que je suis bilingue anglais comprends-tu, c'mon talent qui ressort. /meurt/ j'vais vite changer ça, merci d'avoir remarqué c'est une faute dégueu xD)(et oui, je sais, maxime-daniel, c'est seksy)

ET BIENVENUE ♥


crédit avatar ©️ ébène the cutiepie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coeur souillé de noirceur
avatar
coeur souillé de noirceur


Féminin

MESSAGES ▲ : 221
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 29/12/2014
AVATAR ▲ : uta ─ tokyo ghoul
DIT ▲ : ink
ANECDOTE ▲ : a peur du noir
FICHE RS ▲ : shades & ink

MessageSujet: Re: M O N O C H R O M A T I C ─ nerv
Mar 30 Déc - 0:02

BONSOIR vous êtes fabulous je erdigjkv ♥️. et je mange ton muffin, silas ghost_cool

SINON. je crois avoir fini. mais c'est genre pas vraiment une histoire.
désolée.
vous pouvez me pendre. orz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://areswrath.tumblr.com
conscience vouée à l'errance
avatar
conscience vouée à l'errance


Féminin

MESSAGES ▲ : 405
DATE D'INSCRIPTION ▲ : 05/05/2014
AVATAR ▲ : panty ; panty & stocking
DIT ▲ : le canari
ANECDOTE ▲ : elle se garde bien d'avouer qu'elle est une vagabonde, bravo l'honnêteté.
FICHE RS ▲ : i'll worship like a dog at the shrine of your lies

MessageSujet: Re: M O N O C H R O M A T I C ─ nerv
Mar 30 Déc - 0:54

image de bienvenue
BIENVENUE SUR LIBRA ••

Ca y est, te voilà validé et prêt à parcourir les grandes plaines de Libra. Tu as désormais accès à l'ensemble du forum et est libre de rp avec le reste des âmes !

N'oublie cependant pas d'aller jeter un coup d'oeil aux bottins pour faire recenser ton personnage notamment.

Et surtout, amuse-toi bien et puisse ton voyage durer ! ♥

Je suis totalement inlove, comme c'est pas permis. (et fuck, t'écris tellement bien). ♥
Validation imminente, bim.


crédit avatar ©️ ébène the cutiepie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: M O N O C H R O M A T I C ─ nerv

Revenir en haut Aller en bas
 

M O N O C H R O M A T I C ─ nerv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
  :: Identification :: Première Encre :: Arrivée à Libra-
Bouton UpBouton Down